Home
Compos
Joueurs
Blog
Voir Tous Les Articles
Image :
MATTHIEU BOTTE - VDNPQR
Analyse tactique du RC LENS

La construction

Les circuits de passes de Lens pour se sortir du bloc c'est un poème. Le but est de trouver le plus rapidement Kakuta dans le sens du but, et pour ce faire ils créent de simples triangles afin de faire progresser le ballon rapidement en peu de touches.

Ici la séquence vidéo. Le bloc Niçois explose en trois passes grâce au positionnement précis et travaillé de chaque joueur. Ils se trouvent les yeux fermés.

La relance

Jeu court, jeu long, Lens maitrise varie ses relances, ce qui leur permet de surprendre leurs adversaires.Ici contre Paris, après plusieurs relances au sol, Leca allonge cherchant Ganago dans le camp adverse. Les Parisiens sont aspirés, et 8 joueurs sont éliminés.

Ganago joue son duel face à Kehrer qui tente de le coller, mais glisse. Banza qui avait anticipé le système fait l'appel, offre une solution direct vers le but, et empêche Kimpembe de venir en aide.

Kehrer qui a laissé Ganago se retourner, reste statique, parallèle à son but, sans commencer à prendre la profondeur pour tenter d'excentrer Ganago. Ce dernier n'en attendait pas tant et va le déborder aisément pour attaquer la zone. Poteau.

Bloquer la relance

Sur remise en jeu, Lens évolue très très haut. Bloquant la relance courte pour forcer le jeu long où les trois centraux ont l'avantage. Ici la ligne des 3 attaquants est dans la surface. Et alors que Bernat et Presko sont libres, Bulka tente la passe centrale.

Mais ce diable de Ganago avait tout vu avant tout le monde, intercepte et crucifie le fautif.

Amener le surnombre côté ballon en phase défensive

Si Lens n'a pas réussi à récupérer à la perte grâce au contre-pressing, ou intercepté la relance, le bloc se replace assez bas, et concentre ses efforts côté ballon.Ici on voit comment l'étau se referme sur le porteur encerclé par4 joueurs, quand Bernat est seul côté faible.

La balle est récupérée, et une fois de plus on cherche le joueur qui sera libre face au jeu. Les Parisiens sont désorganisés, et sur la première passe, 7 d'entre eux sont éliminés à 70m de leur but.

Kimpembe choisit de venir au contact au lieu de reculer, le tout en fermant une ligne de passe inexistante. Ganago peut la glisser entre les deux vers Banza qui se retrouve en 1v1 face à Kehrer sur 50m.

Banza n'a pas profité de son avantage et les Parisiens sont replacés. La passe lobée est difficile car bien couverte par Kimpembe. Pour une autre équipe, l'action serait morte. Et on repasserait derrière pour entamer une phase de possession. Mais pas à Lens.

Clauss profite que les Parisiens soient coupés en deux pour apporter la solution côté faible. Il se retrouve dans un fauteuil car l'ailier du PSG n'a pas fait le repli.

Il peut ajuster un centre magnifique pour Kakuta laissé libre par le marquage lunaire de Kurzawa. Kakuta en bon génie n'essaye pas de mettre de la force pour cadrer sa tête, il la remise pour Banza absolument seul qui vendangera l'offrande.

Le principal point faible lensois

Comme on l'a vu plus haut, une fois Lens replacé, le bloc flotte énormément côté ballon. Et à l'instar de ce que Rennes, Lille devra fixer fort d'un côté pour renverser côté faible, car seuls les deux pistons couvrent la largeur.

Première fois de ma vie que je vois une séquence sous Viera aussi construite. Un magnifique triangle est constitué côté ballon. Les Lensois orientent leurs adversaires vers l'extérieur, mais un jeu en une touche va les éliminer, quand à l'opposé 5 Niçois patientent en surnombre.

Grâce à un jeu en remise de l'attaquant, le côté faible est atteint facilement : le bloc Lensois est complètement désorganisé.

La ligne défensive est trop basse, et personne ne remonte agresser le porteur, ou couvrir le pied droit de Gouiri. Lucarne.

La séquence vidéo de cette action.