Home
Compos
Joueurs
Blog
Voir Tous Les Articles
Image :
Icon Sport
Benedetto ou le coupable idéal

Sorti à la mi-temps, moqué une fois de plus, responsable de tous les maux marseillais selon certains, on va tâcher de vous montrer qu'au contraire sa première mi-temps contre l'Olympiakos est loin d'être honteuse.

Première action du match, Cuisance se retrouve en bonne position et joue en retrait sur Payet. Ce n'est pas un mauvais choix, mais passer par Dario qui se proposait dans un premier temps aurait permis à Payet de dégainer sans être pressé.

Situation intéressante pour Amavi qui peut centrer dans la zone où Marseille est en 2v0. Benedetto fait signe à Amavi de la mettre dans la boite, mais il préfère jouer sur un Payet enfermé.

Action la plus chaude de la première, Thauvin préfère envoyer une mie de pain de son pied gauche alors qu'il est parfaitement cadré par son défenseur.Il aurait dû la glisser sur le pied droit de Dario qui débarque pleine vitesse dans l'espace.

Pressing initié par Cuisance, suivi par Benedetto qui fond sur le gardien, Thauvin les rejoint
1/ Benedetto voit le 6 apporter une solution pour casser le pressing, il fait l'effort pour couper la passe

2/ Thauvin lâche son joueur sans raison et nique les efforts des autres.

Belle occupation de l'espace pour Rongier-Cuisance-Thauvin-Payet qui jouent à puissance 4. Dario a compensé le dézonage de Payet et se propose dans le half-space gauche.

1/ Amavi n'est pas cadré Benedetto propose une solution dans le dos du latéral

2/ Dario est servi et quelle chance : il a plein d'amis imaginaires avec qui combiner


3/ Il temporise et envoie une belle transversale pour...

4/ Payet qui peut percuter. Dario fait l'appel.

Quand on a du mal à jouer au sol, autant profiter des touches
1/ Dario prend la position, Cuisance fait l'appel, Payet dort

2/ Il gagne son duel, l'action peut se lancer

3/ Thauvin peut jouer en une touche du droit pour Dario, Payet dort

4/ Thauvin la joue seul, perte de balle

Nouvelle séquence de possession
1/ Payet a encore dézoné au Pérou donc Dario se retrouve  une fois de plus half-space gauche et décroche pour permettre à DCC de faire progresser le jeu.

2/ Il préfère jouer sur Cuisance, qui cherche un appel dans l'axe, sauf que Dario tentait d'aider le copain juste avant :/

J'espère que vous comprendrez que cet article n'a guère pour but de faire passer Benedetto pour un joueur qu'il n'est pas. Il a plein de lacunes, comme ici il doit talonner pour Cuisance qui pourra combiner dans l'axeSimplement il n'est pas non plus la pipe qu'on veut bien décrire.

On se souvient d'une séquence similaire à Nantes, Dario l'avait laissé pour Payet au 2e poteau. Ici Rongier doit couper au premier pour aspirer le défenseur et la laisser à Benedetto qui arrive lancé.Bon bah nouvelle mie de pain à côté.

En fait Benedetto est le coupable idéal : le 9 qui ne marque pas, le mec qui charbonne dans l'ombre et ferme sa gueule quand il n'est pas servi. C'est pas Didier Drogba clairement, mais je suis intimement convaincu que dans une vraie animation le mec te fait beaucoup de bien...

Et l'idée selon laquelle Dario aurait tellement vendangé que ses coéquipiers n'ont plus confiance en lui est également une fausse impression.Il n'a raté que deux occasions majeures depuis le début de saison : à Brest, et à l'Olympiakos.

C'est déjà trop me direz-vous : "un attaquant doit mettre toutes les occasions qu'il se procure". Certes. Mais ses coéquipiers n'ont-ils que deux occasions franches sur la conscience pour se permettre de lui refuser la passe..?