Home
Compos
Joueurs
Blog
Voir Tous Les Articles
Image :
11tegen11
DATA : La passmap, nouvel outil analytique

Les passmap sont une représentation graphique des passes effectuées sur le terrain et mesurées par les DATA.Bien utilisées, ces cartes peuvent permettre de connaître le projet de jeu d'une équipe, et ainsi s'y adapte.

Source @11tegen11

Prenons la passmap de Paris contre United. Elle nous permet immédiatement de voir que le jeu parisien penche à gauche, avec notamment Kurzawa comme le joueur ayant réalisé le plus de passes.On y constate aussi sa volonté de combiner essentiellement avec Neymar.

Ce qui nous saute également aux yeux c'est la superposition regrettable de Neymar et Mbappé dans les zones de passes, car ça facilite la tâche des défenseurs, avec une zone de danger aisément identifiable et peu variée.

On peut regretter aussi que les partenaires privilégiés de ces triangles soient Kurzawa et Gueye, qui ne sont pas les joueurs les plus techniques de l'effectif. Que le jeu penche autant à gauche quand il était peuplé de Verratti et Bernat était sans doute moins problématique.

La passmap de Rennes - Krasnodar est également révélatrice de ce que désire mettre Stéphan en place :

1/ Une attaque en fer à cheval avec des joueurs axiaux (Bourigeaud/Guirassy) servant seulement de relais pour alimenter les ailes.
2/ La propondérance des latéraux dans le jeu offensif et à quel point l'absence de Maoussa est dommageable.
3/ L'omniprésence de Camavinga/Nzonzi en phase de construction, et qui explique pleinement la raison pour laquelle Rennes n'a pas existé à Séville.
4/ L'asymétrie dans la construction avec un côté gauche très fort, et un côté droit exsangue depuis le départ de Raphinha.

La passmap d'une équipe qui subit tout le match (sans que sa charnière soit pressée) et n'arrive jamais à pénétrer dans le coeur du jeu.

La passmap d'une équipe dont le circuit de passe privilégié est un jeu long initié par son gardien, avec des joueurs offensifs qui existent uniquement à la retombée.

La passmap d'une équipe qui occupe l'espace de manière homogène, et possède des circuits de passes variés autour d'un numéro 10 axial.

On voit malheureusement encore trop peu de passmap dans l'analyse footballistique. D'abord car leur usage n'est pas encore démocratisé, mais aussi et surtout car il s'agit d'un travail colossal, produit par des ingénieurs.