Home
Compos
Joueurs
Blog
Voir Tous Les Articles
Image :
Tactique : Le foot est une question d'idées plus que d'argent

Alors que l'OM n'a pas existé contre City, et qu'AVB a déclaré

"City est City, ils ont dépensé un milliard, ils jouent bien, leur coach est un phénomène qui joue la possession, toujours. Marseille n'a pas d'argent pour faire venir Guardiola ici, malheureusement vous avez AVB avec cette tactique."

On va revenir sur Liverpool - Midtjylland, dont l'équipe a tenu tête aux Reds une grande partie du match, et aurait pu obtenir un résultat avec un peu plus d'efficacité.

Système de jeu

Wyscout

Le FC Midtjylland est une équipe qui joue chaque match en 4231 et presse son adversaire. Mais hier soir, contre l'une des meilleures équipes du monde, surprise...le FC Midtjylland a joué en 4231 et a pressé son adversaire. Parce que le sport de haut niveau c'est pas de l'impro.

Les contres

Quand tu joues contre une équipe aussi rodée tactiquement, et aussi forte techniquement que Liverpool, tu sais que tu vas devoir passer une grande partie du match à défendre. Mais si tu les travailles bien, tu auras des opportunités en contre.

En ce sens, les corners sont un excellent moyen les obtenir. L'adversaire met du monde dans votre surface, et la charnière est dans votre camp. Ici les deux ailiers sont prêts à démarrer côté premier poteau au cas où (ce qui arrive souvent) le ballon est trop court.

Le corner tiré finalement point de pénalty est renvoyé par la défense, et pas moins de 6 joueurs de Midtjylland se mettent en action, pendant que les Reds se demandent, attentistes, où le ballon retombera.

Littéralement deux secondes plus tard, Midtjylland est en égalité numérique, puisque 4 joueurs de Liverpool ne font déjà plus partie du repli défensif. Les Danois prennent évidemment un risque s'ils n'obtiennent pas le second ballon. Mais sans prise de risque comment marquer ?

La prise de risque est payante puisque c'est un attaquant du FC Midtjylland qui gagne sa position à la retombée. Il peut envoyer son pote en 1v1 sur Joe Gomez qui a 40m de terrain à couvrir. Henderson est obligé de commettre une "faute tactique" pour éteindre l'incendie. Jaune.

Construire au sol

Les remises en jeu sont un excellent moyen de faire monter le bloc et entamer une phase de construction.

Ici on voit le latéral demander le ballon pour effectuer la touche, mais le central avec beaucoup de caractère et d'intelligence a vu que Liverpool n'était pas encore très bien repositionné, et veut la jouer rapidement pour profiter de l'espace libre à l'opposé.

Le bloc des Reds s'est déplacé et la zone libre s'est refermée. On allonge pour la rendre directement à Liverpool ? Non, on fait tourner en attendant de trouver la faille.

En défense placée, Liverpool reste à 3 devant pour couper les lignes de passes adverses vers le milieu. Pour contrer ça le central va faire un crochet sur Salah pour amener son latéral dans une zone libre. Prise de risque qu'on voit très très rarement en France.

Mais cette passe a permis d'éliminer les 3 offensifs, et comme le latéral a pris l'information avant de recevoir, il peut la remettre en une touche pour son 8 et éliminer un 4e joueur de Liverpool.

Penser le foot avant de le jouer, c'est prépondérant au haut niveau. Et on ne peut s'empêcher de repenser à cette action de Rongier qui offre le premier but de City.

Alors qu'une passe nette et verticale lui est offerte, il préfère une passe négative dans une zone où traine des Citizens. Interception, but.

Mais revenons à nos moutons :

Fixer d'un côté pour renverser de l'autre, c'est un peu la base du foot en phase de construction. Et le Midtjylland malgré son faible budget connait ses fondamentaux tactiques. Les Reds sont pris à revers, les 3 milieux sont derrière le ballon, et le half-space droit est libre.

De l'importance des circuits de passes travaillés : l'ailier n'a pas besoin d'attendre que son coéquipier reçoive la balle pour prendre la profondeur, ce qui force Gomez qui se retrouve de nouveau en 2v1 à faire un choix : gérer l'appel ou presser le porteur ? A bon escient il choisira l'appel.

La balle revient sur le latéral qui peut ajuster tranquillement un centre dans la boite sur son 9, parfaitement seul grâce à l'appui de ses coéquipiers. S'il n'y a pas 3 mecs dans la surface pour l'accompagner et instiller le doute, l'occasion n'existe pas.

infogol.net

Alors oui au bout il y a la défaite, mais ils se sont au moins donné les moyens d'exister, avec notamment 1,18 xG. D'ailleurs Klopp ne s'y trompe pas et déclare :

" Cela a été un match difficile. Midtjylland a été incroyable face au ballon, organisé de façon très intelligente."

Et c'est ce qu'on a du mal à comprendre en France : que le foot n'est pas qu'une question d'argent, de joueurs célèbres, de salaires astronomiques. Des joueurs talentueux il y en a partout sur la planète. Des coachs qui peuvent les faire jouer ensemble beaucoup moins.